L’Association des Gestionnaires et Partenaires Africains de la Route (AGEPAR) regroupe divers acteurs publics et privés du secteur de la route et du transport routier exerçant en Afrique. Elle est apolitique et à but non lucratif. Son siège est à Cotonou. Elle s’est fixé les buts suivants :

  • développer des échanges entre les différents acteurs intervenant dans le secteur routier ;
  • capitaliser et développer le savoir-faire en encourageant la recherche appliquée, la formation initiale et professionnelle de même que la diffusion de l’information dans le domaine routier ;
  • promouvoir l’intégration des réseaux routiers africains, l’harmonisation des normes de construction, d’entretien et d’exploitation des routes et l’amélioration des performances du secteur ;
  • assister les autorités politiques et institutions financières de développement compétentes en la matière, à travers des recommandations ;
  • renforcer les initiatives locales par l’organisation de congrès, des séminaires ou des ateliers en vue de poursuivre le  développement et le renforcement des compétences techniques et professionnelles.

Sont membres statutaires de l’AGEPAR les membres d’honneur et les pays à travers les Comités nationaux.

Les Comités nationaux sont les structures de base de l’association. Dans chaque pays, le Comité national regroupe des membres individuels (en activité ou à la retraite) et des membres collectifs (structures du public : administrations, collectivités locales, ou du privé : entreprises, bureaux d’études, laboratoires, écoles, fournisseurs d’équipements, ou des ONG, etc.).

L’AGEPAR a vocation à couvrir tous les pays africains, mais elle est présente actuellement surtout en Afrique de l’Ouest et Centrale.

Elle vient de tenir une Assemblée Générale Extraordinaire à Cotonou le 11 mars 2017 qui a vu la relecture des statuts et du règlement intérieur et l’élection d’un nouveau Comité Directeur comprenant outre le Président, trois Vice-Présidents chargés respectivement des relations avec les partenaires, des groupes thématiques et des Comités Nationaux, et le Secrétaire Général.

Les organes de l’AGEPAR sont : l’Assemblée Générale, le Comité Directeur et le Secrétariat Général.

Elle organise régulièrement des assises comportant un séminaire technique, une Assemblée générale, les fora des administrations, des entreprises et des bureaux d’études, laboratoires et écoles, ainsi que des expositions et des visites de chantier ou de réalisations.

Les séminaires techniques sont l’occasion d’analyser la situation de la route et du transport routier en Afrique et de faire des recommandations aux autorités pour une plus grande contribution du secteur au développement économique et social du continent.

L’AGEPAR constitue des groupes de travail pour approfondir certaines questions techniques ou examiner des préoccupations majeures du secteur, souvent en partenariat avec d’autres organisations sœurs comme l’Association Mondiale de la Route (AIPCR), etc.

Créée en septembre 1995 à Yamoussoukro en Côte d’Ivoire sous l’appellation Association des Directeurs Africains de la Route (ADAR), elle sera élargie à l’ensemble des professionnels de la route et du transport routier et deviendra l’AGEPAR en 2003 lors des assises de Yaoundé (Cameroun).

Outre l’AIPCR, l’AGEPAR entretient des relations de partenariat avec des organisations sœurs comme l’Association Africaine des Laboratoires du Bâtiment et des Travaux Publics (ALBTP), le Comité Transnational des Géotechniciens d’Afrique (CTGA), l’Association des Fonds d’Entretien Routier Africains (AFERA), l’ASANRA (Association of Southern African National Road Agencies), le Sub Saharian Africa Transport Policy Program (SSATP), etc.

Ses actions en faveur du développement du secteur de la route et du transport routier sont appréciées par la Commission de l’Union Africaine, la Commission Economique pour l’Afrique (CEA), et les communautés sous régionales telles que l’Union Economique et Monétaire Ouest Africaine (UEMOA) ou la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO).